Music is my boss, music is the youth I lost


Babyshambles – Cannes (25.09.09) by Nadja Kara
septembre 27, 2009, 10:47
Filed under: Gig | Mots-clefs: , ,

Concert qui à priori avait tout pour être exécrable, placement des spectateurs en places assises dans le grand odditorium du Palais des Festival de Cannes, un public ayant une moyenne d’age de 16 ans à majorité féminine lâchant leur soutien gorge pour leur pseudo-idole Pete Doherty.

DSC02475

Le concert commence très bien, un Pete présent et dans un état quasi sobre, il a réussi a et chanter et jouer de la guitare. Une rareté bien apprécié par le public. Ou du moins en minorité, à part les tubes diffusés à la radio (Delivery, You Talk et Fuck Forever), les « fans » ont arrêté toute reaction face à la musique, à croire qu’on était la pour la forme et non plus pour le fond. L’apogée est à son plein lorsque le groupe reprend le collector What Katie Did des Libertines qui a laissé perplexe les petites pimbêches que l’on a entendu s’exprimer  « attends c’est quoi ce truc qui nous chante la? » . No comment.

Le concert bat son plein lorsque Pete, plein de bonne volonté a voulu mettre de l’ambiance dans ce public endormi et a invité les fan à monter sur scène, environ 15O ont répondu à l’appel et le concert s’est transformé en joyeuse émeute laissant sur la touche les 3 agents de sécurité se retrouvant débordés. Une tuerie. Le concert est menacé d’être annulé mais la bande revient pour deux derniers titres avant de tirer leur révérence définitivement.

Bilan: un concert « court » dû a une set-liste inachevée, un son désastreux mais une super ambiance sur scène et une prestation du groupe très positive qui rehausse le niveau de la soirée. De plus, un groupe jouant le jeu au maximum à signer des autographes et prises de photos avec les fans.

DSC02482

Publicités


Libertines by Nadja Kara
septembre 12, 2009, 2:43
Filed under: Time for Heroes | Mots-clefs: , , ,

Parmi les groupes résultant d’une relation amoureuse entre les deux frontmen (comme les Subways, Kills ou White Stripes), rares sont ceux où la relation fut aussi contesté et complexe que celle vécue par Carl Barat et Pete Doherty. En seulement deux album, ils ont marqué le rock comptemporain et se sont définitivement inscrit dans la liste succinte des plus grand groupe du XXIème siècle.

Produits par Mick Jones, Up the Bracket (2002) suivi de The Libertines (2004), seront les seuls opus du groupe. Les textes de Pete Doherty, dans un style poétique, relatent de la vie dans l’Albion – référence à la Grande bretagne- qu’il continuera avec son autre groupe Babyshambles. Sexe, drogues et rock’n’roll tels seront aussi les thèmes du groupe, qui le conduiront au succès mais aussi à leur séparation.

What became of the Likely Lads?

What became of the Likely Lads?

Tracks:    Don’t look back into the sunTime for HeroesThe man who would be kingWhat became of the likely ladsWhat Katie didCan’t stand me now